Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

26.12.2007

Interlude

En attendant les films, mes 10 disques de l'année :

 cdf4a744cf61e86129c1a7b06ee3ddbe.jpg722087bac0a2e334d9935624eedb26ba.jpg 

 

 

 

 

1- ARCADE FIRE Neon bible (un exemple ici)

2- LCD SOUNDSYSTEM Sound of silver (un exemple )

3- THE WHITE STRIPES Icky thump

4- PJ HARVEY White chalk

5- KINGS OF LEON Because of the times

6- THE RAKES Ten new messages

7- KLAXONS Myths of the near future

8- VIC CHESNUTT North star deserter

9- MENDELSON Personne ne le fera pour nous

10- ART BRUT It's a bit complicated

(sous réserve de l'acquisition prochaine de In rainbows de Radiohead)

Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (10) | Tags : Bilan | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Moi qui ai déserté depuis quelques années le front de l'indie-pop (à part quelques découvertes ponctuelles sur le Net), j'ose te poser la question subsidiaire: de quels films ces musiques peuvent-elles être la BO ?

Écrit par : Joachim | 28.12.2007

Je suis très mauvais à ce type de jeu. Essayons quand même, sans trop réfléchir...
-Arcade Fire : quelque chose qui emporte tout sur son passage. "Le vent se lève", "Autant en emporte le vent", "Le vent nous emportera"... Seul "Le vent" de Sjostrom, avec Lilian Gish, atteint peut-être à l'émotion que me procure cet album.
-LCD Soundsystem : le mélange génial et parfait que j'attendais depuis longtemps entre électro et rock. "Trainspotting" ? Non, trop facile. Un film d'Assayas (toujours à la pointe musicalement et régulièrement dans les choux cinématographiquement). Ou plutôt Sofia Coppola, ce serait quand même mieux.
-White Stripes : Dans un film de Dupontel (voir ma note sur "Enfermés dehors"), car quand on met des grosses guitares sur la bande-son, ça fait rebelle.
-PJ Harvey : libre, secrète, qui n'en fait qu'à sa tête tout en doutant à chaque instant. Elle serait très bien chez Lodge Kerrigan ("Keane" ce chef d'oeuvre...)
-Kings of "LEON", de Luc Besson.
-The Rakes : entre pop, new wave et post punk, allez, chez Gondry.
-Klaxons : clinquant mais hyper efficace. Tarantino ?
-Vic Chesnutt : voix plaintive et déchirante entre balade folk et orages soniques. A écouter en regardant les derniers Gus Van Sant.
-Mendelson fait peur aux maisons de disques, Mendelson ferait peur aux cinéastes, Mendelson nous venge de la nouvelle chanson française, Mendelson est le groupe français le plus radical depuis Diabologum, Mendelson c'est pas du cinéma.
-Art Brut : tranchant et plein d'ironie. Une comédie de Tod Solondz, moins noire que d'habitude.
-Et pour finir, ma femme me souffle : "Tout ça dans le film qui nous ramènerait Hal Hartley".

Écrit par : EdSissi | 28.12.2007

Ah oui, Hal Hartley, l'un des rares cinéastes dont la découverte de ses films me donnait la même émotion immédiate que certains albums "indie-pop". On peut dire qu'il a eu aussi le même type de destin d'étoile filante : trop marqué par la mode, a dû subir la lassitude de ses fans qui sont passés à autre chose, du mal à se renouveller, perdu corps et biens (il tourne encore mais des films vraiment pas bons paraît-il). Je me souviens très nettement avoir adoré "Amateur" à sa sortie, mais n'avoir aujourd'hui absolument aucun souvenir du film. Est-ce que tu t'en souviens ?

Écrit par : Joachim | 29.12.2007

Je me souviens par bribes de "Amateur" avec Isabelle Huppert, film noir décalé autour d'une histoire de prostitution je crois. J'avais trouvé que c'était ici que le système commençait à être lassant. J'ai vu ensuite "Flirt" dont je ne me rappelle de rien, sinon que ce n'était pas terrible, et "The book of life", pas mal, réalisé pour la série de Arte sur l'an 2000, avec un petit rôle de PJ Harvey.
Sinon "The unbelievable truth", "Trust me", "Surviving desire" et "Simple men", quels débuts ! Découverte d'un auteur, d'une troupe d'acteur, d'un univers où les références cinéphiliques se mêlent aux rythmes du rock indépendant US.
Sur YouTube, on peut trouver et comparer la séquence de danse de "Bande à part" de Godard et celle de "Simple men" sur Kool thing de Sonic Youth.

Écrit par : EdSissi | 29.12.2007

Ah ouais!!!!!!!!! Une séquence qui commence par cette réplique qui tue:
"I can't stand quiet !" et qui embraye sur Sonic Youth,
ça ne peut pas être raté!

On pourrait monter ces deux séquences en split screen, sans doute parmi les deux plus belles séquences dansées au cinéma.

Écrit par : Joachim | 29.12.2007

Tout à fait.
Quand j'ai découvert ça à l'époque, ça m'a renversé. Grâce à cette séquence, "Simple men" est peut-être mon préféré.

Écrit par : EdSissi | 29.12.2007

Et puis il y a aussi ce truc: http://fr.youtube.com/watch?v=4l6hpV4NrR0

qui cumule à la fois Simple Men et Bande à part: l'hymne sonique, les danses et Kim Gordon qui porte la robe d'Anna Karina.

Écrit par : Joachim | 31.12.2007

Bien vu et merci pour ces images que je ne connaissais pas.
Jeunesse sonique et éternelle surtout. Vraiment, parmi tous les groupes qui m'accompagnent depuis plus de 15 ans, si il n'en restait qu'un...

Écrit par : EdSissi | 01.01.2008

Cate Blanchett est décidément partout !

Écrit par : Thierry | 08.01.2008

A ce propos, toujours pas vu "I'm not there". Presse emballée, mais quelques camarades blogeurs mitigés...

Écrit par : EdSissi | 08.01.2008

Les commentaires sont fermés.