Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

02.01.2008

Mes 10 films préférés de 2007

1) Le pouvoir d'achat

2) La sécurité...

Ah, pardonnez-moi, ....ce n'est pas la bonne liste.

 

Mes 10 films préférés de 2007 :

1ers ex aequo/

La graine et le mulet / Ne touchez pas la hache / Paranoid Park

4/ 4 mois, 3 semaines, 2 jours

5/ La question humaine

6/ Zodiac

7/ Boulevard de la mort

8/ Election 1

9/ Inland Empire

10/ 12h08 à l'est de Bucarest

 

Finalement, cette cuvée 2007 aura été bonne. Nul doute que la mise en route l'été dernier de ce blog, à l'influence dépassant largement les frontières (de ma chambre), a stimulé les réalisateurs du monde entier et mettra fin prochainement à la crise du cinéma...

3 films admirables donc : un faux film social qui se transforme sous nos yeux en tourbillon des sens jusqu'à l'épuisement, une merveille d'adaptation en costumes offrant une leçon magistrale de mise en scène et une nouvelle ode à la jeunesse d'une beauté envoûtante. Il y eut aussi une palme d'or roumaine mémorable, le retour en forme de quelques américains (Fincher revenu de très loin, Tarantino après Kill Bill dans ta gueule), la pépite annuelle de Johnnie To (malgré un Election 2 moins réussi), un film de Nicolas Klotz qui, à l'instar du Kechiche, rappelle à notre cinéma national que la tenue d'un récit n'interdit pas d'être audacieux dans la forme et ce 12h08 à l'est de Bucarest, comédie particulièrement inventive malgré (ou grâce à) un budget équivalent à une journée pour deux à Disneyland. Je n'oublie pas Inland Empire, seul film du lot dont je n'avais pas parlé jusque là. Certes, la longueur est excessive et Lynch joue avec nos nerfs en multipliant les fins possibles jusqu'à cette magnifique séquence de comédie musicale, mais la radicalité et la liberté du geste force l'admiration. Le filmage en DV n'enlève rien au talent visuel habituel. Des séquences sidérantes se succèdent : la pièce aux lapins, la déambulation sur le trottoir de Hollywood Blvd au son du "Black tambourine" de Beck, toutes les variations possibles autour des couloirs inquiétants et ce plan, le seul qui m'ait vraiment fait peur cette année, de Laura Dern se précipitant vers nous avec une bouche terrifiante...

Sur le banc des remplaçants, une bonne vingtaine de titres se bousculent. Les Allemands se font remarquer avec le beau De l'autre côté et le tendu Pingpong (plus que La vie des autres, intéressant mais très "passeport pour Hollywood"). Bug de Friedkin m'a aussi bien secoué. Catherine Breillat a pris un beau virage avec Une vieille maîtresse. Des grands ont signé des réussites, non pas éclatantes mais sérieuses (Woody Allen, David Cronenberg, Clint Eastwood). Des films assassinés par la critique se sont révélés réjouissants (Le deuxième souffle, Les fantômes de Goya). Parfois, le verre n'était qu'à moitié plein (Les climats, La nuit nous appartient, Still life qui est, quoi que tout le monde en pense sauf moi, le moins bon film de Jia Zhangke), voire à moitié vide (La fille coupée en deux, Good german, Le scaphandre et le papillon). Les gros ratages ne sont finalement pas si graves : on sait que Ozon alterne le pire (Angel) et le meilleur, et Wong Kar-wai se remettra vite de ses nuits à la myrtille.

Terminons avec le top des films que je n'ai pas vu, par manque de temps ou par absence de séances dans ma salle préférée, par ordre de frustration décroissante : 1- I don't want to sleep alone 2- Les amours d'Astrée et de Céladon 3- Belle toujours 4- Exilé 5- Le metteur en scène de mariages 6- Alexandra (...) 139- Les chansons d'amour 140- La France (...) 327- L'auberge rouge

Allez, maintenant, au boulot pour 2008.

Publié dans Palmares | Lien permanent | Commentaires (11) | Tags : bilan | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Et bien, au boulot, au boulot, écrire plus pour bloguer plus ! Bonne année 2008 donc et bonne idée que votre dernière liste. Je ne sais pas si je vais m'y risquer, elle pourrait être longue.

Écrit par : Vincent | 03.01.2008

Ce qu'il y a de bien dans ces palmarès, c'est que ça donne envie de refaire d'autres listes. Comme Vincent, j'aime beaucoup la dernière même si je trouve que la 139è place pour Honoré est un peu trop généreuse (le film de Bozon me paraît plus tentant!)
Excellente année à toi...

Écrit par : Dr Orlof | 03.01.2008

Vincent et Orlof, content que ça vous plaise. C'était juste une façon d'évoquer mes regrets en y ajoutant un peu de mauvaise foi. C'est toujours amusant de taper sur des cinéastes à la mode, mais j'y vais avec précaution : si j'avais beaucoup souffert devant le "Mods" de Bozon, je n'ai encore vu aucun film d'Honoré et peut-être trouverai-je ça très bien. Je ferai alors beaucoup moins le malin.
Vous souhaitant de belles choses pour 2008.

Écrit par : EdSissi | 03.01.2008

Hum... Ne touchez pas à la hache si haut chez toi et le docteur, faudrait que je m'attarde de plus près à ça alors...
Sinon pour Boulevard de la mort là je ne comprendrai jamais je crois lol
Mais content de voir Inland Empire ici aussi :)
Bonne année à toi !

Écrit par : neil | 03.01.2008

Merci Neil. Rivette fait un cinéma très exigeant et les résultats sont selon moi inégaux. Mais quand ça marche c'est sublime (La Religieuse, La belle noiseuse, Ne touchez pas la hache...).

Écrit par : EdSissi | 05.01.2008

Moi, à part vos 3 premiers ex-aequo, 4 mois, 3 semaines et 2 jours ainsi que Zodiac. J'avoue que je n'ai pas vu les autres. Paranoïd Park (bof). Ne touchez pas à la hache m'a plu mais ce n'est pas un film grand public car plutôt bavard. Mais Jeanne Balibar est très bien. La graine et le mulet (oui, oui, oui) et Zodiac (bien mais pas mon préféré de Fincher). Quant à la Palme d'Or de Cannes 2007, très grand film par le sujet et grâce à l'interprète principale. Excellente année 2008.

Écrit par : dasola | 05.01.2008

On peut dire que Rivette n'a jamais été "grand public". Mais est-ce que "4 mois..." ou même "La graine et le mulet" le sont ? On peut éventuellement prévenir des efforts qu'il faut parfois fournir devant ces films, mais "grand public" ou pas, on s'en moque un peu non ?
En tout cas, bonne année à vous Dasola, en espérant lire bientôt votre petit bilan à vous.

Écrit par : EdSissi | 05.01.2008

Bonne année et merci pour la visite et le commentaire sur mon site; comme vous avez pu le constater nous avons qu'un seul film en commun dans notre "top ten" c'est Election1. Si je suis d'accord avec vous pour dire que Still life est le moins bon film du cinéaste (il fant se procurer le dvd pour découvrir Dong dont la première partie est remarquable et complète bien le film) il reste supérieur à la plupart des films vu cette année. Angel quant à moi reste un beau moment de cinéma dans la tradition du cinéma anglais qui, contrairement à ce que disait Truffaut est un des plus intéressant au monde. Dans tous ces bilans je suis surpris de constater l'absence d'"Une jeunesse chinoise" que je trouve supérieur à Still life mais souffrant des même defauts dans la construction (maladie du cinéma chinois?). Pour répondre à votre commentaire non pour moi Tavernier n'est pas un gros mot "Laissez-passer reste mon film de chevet puisqu'il allie deux de mes passions, le cinéma et l'histoire, si j'aime moins la veine "sociale" de son oeuvre je considère que c'est le meilleur critique français actuel.

Écrit par : Bernard Alapetite | 06.01.2008

Je n'ai pas vu "Une jeunesse chinoise". Quant à Tavernier, je suis d'accord avec vous, en particulier sur "Laissez-passer", que j'avais trouvé remarquable.

Écrit par : EdSissi | 06.01.2008

Coté Johnnie To moi je suis triste d'avoir manqué le parait-il très bon "Exilé"... Le Rohmer m'a laissé assez sur ma faim par ailleurs, et le Tsai-Min liang ce doit être mon préféré de ceux que j'ai vu de l'auteur.

Écrit par : Ishmael | 07.01.2008

Si "I don't want..." est encore mieux que "La rivière" ou "The hole", alors qu'est-ce que ça doit être...

Écrit par : EdSissi | 08.01.2008

Les commentaires sont fermés.