Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

23.08.2010

Une histoire du cinéma en quelques clips (4)

De Kubrick à Lynch :

 Massive Attack - Karmacoma (1995) - Réal. : Jonathan Glazer

 

Episodes précédents : 1/ Le film policier 2/ Méliès 3/ La Nouvelle Vague

Publié dans Musique | Lien permanent | Commentaires (8) | Tags : massive attack | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Aaaaaaaaaah !
C'était le bon temps :)
Bon, y a rien à faire, quand j'entends ce truc je me trémousse et j'oublie d'en regarder le clip ^^

Écrit par : FredMJG/Frederique | 24.08.2010

Trémousses toi la première fois puis remets-le pour le regarder, c'est fait pour...
(sinon oui, c'était le bon temps. Mais enfin, Massive Attack tient encore la route... En revanche, pas trop suivi Tricky ces dernières années...)

Écrit par : Ed | 24.08.2010

I can't help it comme affirmait l'autre.
Blowback pour Tricky... Indispensable.
Il paraîtrait qu'il s'est remis à la musique, ça devrait sortir en fin d'année, claquons des doigts :)

Écrit par : FredMJG/Frederique | 25.08.2010

Je connaissais la chanson - que j'adore - mais pas le clip. Merci donc de me l'avoir fait découvrir avec ses nombreuses références cinématographiques (ça me fait penser à Barton Fink parfois aussi).
Sinon, tout-à-fait d'accord avec vous deux, Massive Attack tient toujours bien la route et Blowback de Tricky est absolument indispensable (mais bon, ça date de 2001 et après, moi non plus, je n'ai pas suivi ce qu'il a fait - si ce n'est sa courte apparition dans Clean d'Assayas).

Écrit par : Ran | 25.08.2010

Sans causer du Quentin T. qui est partout !
pffffft

Écrit par : FredMJG/Frederique | 25.08.2010

Oui, j'ai titré sur les deux références les plus évidentes mais on pense aussi, effectivement, pour quelques détails, à Tarantino et aux Coen.
D'accord avec vous deux sur Blowback (et quasiment tout ce qui précède chez Tricky) mais ensuite, comme Ran, je ne me suis pas penché sur les deux derniers albums en date.

Écrit par : Ed | 25.08.2010

Mais il y a même une scène de Barton Fink très nettement citée : l'écrivain avec les cheveux en l'air et le feu qui prend autour de lui, c'est la fin du film.

Écrit par : nolan | 25.08.2010

Effectivement, Nolan. C'est qu'avec cette coupe de cheveux, j'avais d'abord pensé à Eraserhead...

Écrit par : Ed | 26.08.2010

Les commentaires sont fermés.