Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

28.07.2008

Un questionnaire cinéphile

Depuis quelques jours, papillonne sur la toile un questionnaire cinéphilique, exercice toujours sympathique qui nous en apprend à chaque fois beaucoup sur chacun. Découvert pour ma part chez Dasola, il semble prendre l'allure d'un portrait chinois ("si vous étiez..., vous seriez...") mais comme certaines catégories collent moins bien que d'autres avec ce strict principe, mes réponses, lancées à la va-vite sans trop de réflexion, seraient plutôt la conséquence de la question :

Si, aujourd'hui, vous deviez citer :

mulholland-drive.jpgUn film : Mulholland Drive(D. Lynch)

Un réalisateur : Stanley Kubrick

Une histoire d'amour : Celle de L'Atalante(J. Vigo).

Un sourire : Celui de Catherine Mouchet dans Thérèse (A. Cavalier)

yeuxsansvisage.jpgUn regard : Celui d'Edith Scob dans Les yeux sans visage(G. Franju).

Un acteur : Le Al Pacino des années 70.

Une actrice : Louise Brooks.

Un début : Walter Pigeon qui tient en joue Hitler dans Chasse à l'homme(F. Lang).

Une fin : La photo de Nicholson au bal de l'hôtel Overlook (Shining, S. Kubrick)

Un générique : Celui, invariable, des films de Woody Allen.

prisonnieredesert.jpgUne scène clé : John Wayne qui soulève Natalie Wood qu'il vient de retrouver et qui lui dit : "Let's go home, Debbie" (La prisonnière du désert, J. Ford).

Une révélation : Le "retour à la vie" de Paul Meurisse dans Les diaboliques(H.G. Clouzot).

Un gag : Peter Sellers en Inspecteur Clouzot loupant la porte, se cognant au mur de la salle de billard et lançant, génial de mauvaise foi, à son hôte dépité : "Votre architecte devrait se faire interner..." (Quand l'inspecteur s'emmêle, B. Edwards).

Un fou rire : Ceux de Irene Dunne devant les galères de Cary Grant dans Cette sacrée vérité(L. McCarey).

amerique.jpgUne mort : Celle du plus jeune membre du gang de Noodles, qui tombe sous les balles du rival en disant "J'ai glissé" (Il était une fois en Amérique, S. Leone).

Une rencontre d'acteur : Tom Cruise et Nicole Kidman (Eyes wide shut, S. Kubrick).

Un baiser : Marlene Dietrich et une spectatrice (Morocco, J. von Sternberg) ou Ingrid Bergman et Cary Grant (Les enchaînés, A. Hitchcock).

Une scène d'amour: Celle qui n'a pas lieu entre Scarlett Johansson et Bill Murray (Lost in translation, S. Coppola).

Un plan séquence : L'ouverture de The Player(R. Altman).

Un plan tout court: Filmée en plongée, Juliette Binoche regarde vers le haut et du coin de la bouche souffle et fait bouger ses cheveux noirs (Mauvais sang, L. Carax).

moissons.jpgUn choc plastique en couleurs: Les moissons du ciel(T. Malick).

Un choc plastique en N&B: Rouges et blancs(M. Jancso).

Un choc tout court: Seul contre tous(G. Noé).

Un artiste surestimé : Dans les contemporains, Albert Dupontel.

Un traumatisme : La scène de torture, suggérée, sur Harry Dean Stanton dans Sailor et Lula(D. Lynch)

Un gâchis : Hal Hartley après Amateur.

Une découverte récente : Johnnie To.

Pierrotlefou.jpgUne bande son : Celle de Pierrot le fou(J.L. Godard, dialogues, voix, bruits, musiques et chansons).

Un somnifère : Les harmonies Werckmeister(B. Tarr)

Un monstre : Nosferatu(F.W. Murnau).

Un torrent de larmes : La séparation par les flics de The Kid(Ch. Chaplin) et la fin du Voleur de bicyclette(V. De Sica).

lesautres.jpgUn frisson : La séquence de la petite fille transformée en vieille femme dans Les autres(A. Amenabar).

Un artiste sous-estimé : Dans les contemporains, Lodge Kerrigan (Clean shaven, Claire Dolan, Keane).

Un rêve : Matt Dillon survole la ville dans Rusty James(F.F. Coppola).

Belle_de_jour.jpgUn fantasme : Tout Belle de jour(L. Bunuel).

Publié dans Questionnaire | Lien permanent | Commentaires (12) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

"Une mort : Celle du plus jeune membre du gang de Noodles, qui tombe sous les balles du rival en disant "J'ai glissé" (Il était une fois en Amérique, S. Leone)."

Celui-là je m'en souviens... je l'ai vu avec toi !

Écrit par : aurelie | 28.07.2008

ah, je le ferai de retour à mon chez moi à toulouse.
Sinon de bien jolies réponses et je retiens kerrigan avec keane qui est vraiment un film génial !

Écrit par : el pibe | 28.07.2008

A ma frangine : Exact, nous n'étions pas bien vieux. Dans la liste, il y a aussi Sailor et Lula que nous avons vu ensemble.

A El Pibe : Oui, penches-toi sur ce questionnaire, j'irai voir ça. Très heureux de voir quelqu'un partager mon enthousiasme pour "Keane".

Écrit par : Ed | 28.07.2008

Deux réponses qui auraient pu être identiques : les génériques de Woody Allen et la bande-son de "Pierrot le fou" (que j'ai fait figurer ailleurs). Sinon, beaucoup de choses que je partage avec toi dans ce questionnaire : Vigo, Kubrick et son splendide "Eyes wide shuts", "Belle de jour", Clouseau (l'inspecteur) et puis, bien sûr, Louise Brooks...

Écrit par : Doc Orlof | 28.07.2008

Pareil. Je retiendrais surtout le "Let's go home, Debbie" que j'ai également cité. Je vois que, comme chez le bon Docteur, la "Mulhollandrivomania" est toujours solide. Si j'ai évolué sur ce film, c'est quand même un point sur le quel je ne vous rejoins pas. Tout cela est bel et bien, bon, le fantasme surtout...

Écrit par : Vincent | 28.07.2008

L'Atalante c'est une bonne idée! On parle peu de cette oeuvre...
J'ai bien aimé ce film qui se déroule sur une péniche, un problème de couple. De très belles images (impressionnistes dit-on...) . J'ai trouvé Michel Simon génial.
Jean Vigo est mort peu après le tournage, hélas.

Écrit par : Dominique | 29.07.2008

Doc : Pour le générique, ça m'arrangeait bien Woody Allen car j'avais du mal à trouver autre chose. Et puis cet éternel retour d'un graphisme et d'une présentation particulière, cette signature, cela a un effet unique sur le spectateur assidu.
Vincent : A propos de western, j'aurai aimé placer quelque chose de "Rio Bravo", quelque chose autour des gestes de John Wayne. Ce sera pour une autre occasion peut-être. Pour "Mulholland Drive", c'est qu'à Nosferatu, La nuit du chasseur, Dr Folamour... j'ai préféré un film récent. Tiens, rien à voir (plein d'idées qui viennent trop tard) mais parler des "Vampires" de Feuillade m'aurait aussi plaisir.
Dominique : En plus des images magnifiques, "L'Atalante" est en effet l'un des plus beaux films sur le couple. Sans jamais faire catalogue, on y voit tout : la tendresse et les déchirements, l'érotisme, la tentation de l'ailleurs, le trivial et le rêve, le naturel et le surréalisme.

Écrit par : Ed | 29.07.2008

Keane, à présent je m'en souviens, c'est cet homme qui arpente le métro et les rues, en disant qu'il a perdu sa fille? une femme le recueille qui a une fillette,et l'on craint que quelque chose n'arrive. Mais on n'apprend rien de cet homme mystérieux et amnésique. C'est un film excellent. Je note les titres des autres oeuvres de l'auteur.

Écrit par : Dominique | 29.07.2008

Ah tiens, quelques réponses proches notamment sur "la scène d'amour qui n'a jamais lieu" et "Mauvais sang", ce qui n'est pas une surprise. Et je constate avec plaisir que je ne suis pas le seul fan de Catherine Mouchet. Edith Scob, comment n'y ai-je pensé ? Quelle réponse magnifique pour ce rôle fait uniquement d'un regard !

Écrit par : Joachim | 29.07.2008

Bonjour ed, je viens de mettre ton billet en lien sur mon questionnaire de blog. Pour Lodge Kerrigan, pourquoi pas. Keane m'avait énervée mais Claire Dolan est sensationnel grâce à la présence de Katrin Cartlidge, trop tôt disparue (j'avais été très triste quand j'avais apppris son décès. Sinon ce questionnaire donne des réponses passionnantes. Bonne journée.

Écrit par : dasola | 30.07.2008

A Dominique : C'est exactement ça. Kerrigan a fait 3 films : "Clean shaven" (que je n'ai jamais vu à mon grand regret, et qui est à ce qu'on en dit assez dur), "Claire Dolan" (très beau, très composé, assez froid dans mon souvenir, avec comme le dit Dasola dans son commentaire la regrettée Katrin Cartlidge en call girl) et donc "Keane".

A Joachim : Content de ces croisements. J'irai lire tes réponses. En cherchant pour "un regard", j'ai pensé à beaucoup d'autres (dont les plus célèbres regards-caméra : Léaud, Monika...), puis l'idée de choisir Edith Scob dans le Franju m'est venue et a forcément éclipsé tous les autres d'un coup. Il me semble que c'est chez Dominique (voir plus haut) que j'ai lu : "celui de Cléo (de 5 à 7)". Pas mal aussi.

A Dasola : Merci pour le lien. Tu fais bien de regrouper petit à petit car, comme tu le dis, c'est vraiment passionnant et révélateur de chacun.

Écrit par : Ed | 30.07.2008

Après vérification, Dominique a cité Cléo de 5 à 7 pour "un plan tout court". Ca marche aussi.

Écrit par : Ed | 30.07.2008

Les commentaires sont fermés.