Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

31.05.2009

Champions

(Laurent Blanc / France / 2008-2009)

■■■■

001.jpg
002.jpg
003.jpg

Parce qu'il n'y a pas que Gus Van Sant ou Tsaï Ming-liang dans la vie...

 

Spéciale dédicace à jacktorrance (from Toulouse)

Un autre avis sur ce film à lire peut-être un jour chez Joachim, mais sûrement pas chez Vincent, ni chez le Doc...

Publié dans Détente | Lien permanent | Commentaires (8) | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Trop de foot chez toi, ces derniers temps :) Effectivement, je suis bien incapable de commenter ce genre d'évènement...

Écrit par : Dr Orlof | 01.06.2009

Ce sont les hasards de l'actualité, cher Doc... Je pense que je n'en reparlerai pas pendant un bon moment (jusqu'au prochain titre ?).
Je vais certainement reprendre bientôt un rythme cinématographique plus soutenu, après ce ralentissement (dû aussi au visionnage d'un long documentaire à épisodes, bientôt en compte-rendu ici).

Écrit par : Ed | 01.06.2009

J'ai adoré ce film moi aussi ! J'ai manqué la projection en exclusivité place des Quinconces, mais je me suis rattrapée depuis^^ Gourcuff prix d'interprêtation masculine ?

Écrit par : Anna | 01.06.2009

Pour ma part, je n'étais pas à la première séance du samedi soir mais à la deuxième, le lendemain.
Et évidemment d'accord pour ce prix d'interprétation, chère voisine.

Écrit par : Ed | 02.06.2009

Un excellent film qui propose de la nouveauté dans un genre qui peinait à se renouveler depuis 7 ans.
Et bon sang, ça fout la patate !!!!!
signé : un Aquitain émigré à Toulouse.

Écrit par : Ultimatom | 05.06.2009

C'est vrai que le blockbuster "Lyon 8" paraissait tellement prévisible cette année que je m'étais abstenu de prendre mon billet. Et pour ma part, la grosse comédie parisienne (produite par TF1, même avec un changement de prod au milieu de l'année) qui passe à côté de chez moi est toujours aussi peu drôle.

Écrit par : Joachim | 06.06.2009

Ultimatom & Joachim : Oui, ce fut un vent frais salutaire. Et cette mise en scène qui va à l'essentiel, portée vers l'avant... Et ce sens du récit qui tient en haleine de manière impitoyable pendant le dernier quart d'heure...
Quant à la comédie parisienne, elle a fait illusion quelque temps mais se termine vraiment de manière pathétique. L'auteur n'avait pas l'air du tout concerné par son film.

Écrit par : Ed | 06.06.2009

Le football est mon jeu préféré, et le plus populaire au monde.

Écrit par : American : online calling cards | 02.10.2009

Les commentaires sont fermés.