Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

01.09.2009

Trust equals love

La plus belle fin de film ? Je pourrais piocher du côté de chez Ford, Wilder, Kubrick, Tarkovski et bien d'autres, mais plutôt que des classiques... Disons que l'avantage des "petits" films, dans leur déficit d'exégèse, c'est qu'ils donnent l'impression de rester nôtres.

La plus belle fin de film, c'est une histoire de convergence. A la fin de Trust me (Trust, Hal Hartley, 1991), convergent tous les éléments intrinsèques mais surtout, le film vient à moi comme je vais à lui.

(en "réponse" à ces deux propositions : ici et )

Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : hartley | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Aaaargh ! ça me fait toujours du mal de revoir Adrienne Shelly quand je songe à sa triste fin dans la sordide réalité de cette chienne de vie !

Écrit par : Frederique | 02.09.2009

Hélas, oui. Revoir "Trust" et "The unbelievable truth" aujourd'hui provoquent de sacrés pincements au coeur.

Écrit par : Ed | 03.09.2009

Les commentaires sont fermés.