Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

06.05.2011

Cahiers du Cinéma vs Positif (1996)

Suite du flashback 

 

cahiers du cinéma,positifcahiers du cinéma,positif1996 : Serge Toubiana retrouve son titre de rédacteur en chef des Cahiers, qu'il laisse toutefois à Martin Scorsese le temps de fêter le cinq centième numéro. Au fil de l'année, des entretiens sont réalisés avec Jarmusch, Monteiro, von Trier, Desplechin, Cronenberg et Téchiné, à propos de leurs films respectifs placés en couverture, ainsi qu'avec Xavier Beauvois (N'oublie pas que tu vas mourir), Danièle Dubroux (Le journal du séducteur), Eric Rohmer (Conte d'été), Michael Cimino (Sunchaser), les frères Coen (Fargo), Pascal Bonitzer (Encore), Catherine Breillat (Parfait amour !) et Sandrine Veysset (Y aura-t-il de la neige à Noël ?). Par-delà les nuages, Mission : Impossible, For ever Mozart et La promesse des frères Dardenne ont également les faveurs de la revue. Alain Delon, Alain Cavalier, Caroline Champetier, J.G. Ballard et un trio d'actrices composé de Valeria Bruni Tedeschi, Laurence Côte et Emmanuelle Devos sont rencontrés par les rédacteurs, qui publient parallèlement des ensembles sur la cinéphilie, sur les courts métrages et sur le cinéma indépendant, des études sur Mizoguchi, Siodmak, Frederick Wiseman et Gérard Blain, des hommages à Marguerite Duras, Saul Bass et Christine Pascal, des dossiers sur l'avenir du cinéma (du numérique à l'économie), sur Youssef Chahine et sur Jean-Pierre Melville.
Courant 96, Positif change de maquette, de format et d'éditeur (Jean-Michel Place), et accueille dans son comité de rédaction Stéphane Goudet et Claire Vassé. Comme chez les concurrents, Scorsese, Monteiro, Rohmer, Cronenberg, Cimino, les Coen et von Trier sont à l'honneur mais la liste complète des entretiens liés à l'actualité est longue : Stone, Audiard, Ruiz, Leigh, Tavernier, Winterbottom, Lætitia Masson (En avoir (ou pas)), Carl Franklin (Le diable en robe bleue), Terry Gilliam (L'armée des douze singes), Mohsen Makhmalbaf (Le temps de l'amour), Robert Altman (Kansas City), Patrice Leconte (Ridicule), Stephen Frears (Mary Reilly), Hou Hsiao-hsien (Good men, good women), Bernardo Bertolucci (Beauté volée), Isao Takahata (Le tombeau des lucioles), Diane Bertrand (Un samedi sur la terre), Aki Kaurismäki (Au loin s'en vont les nuages), Raymond Depardon (Afriques : Comment ça va avec la douleur), Rolf De Heer (La chambre tranquille), Jane Campion (Portrait de femme), Alex Van Warmerdam (La robe). Sans oublier un ensemble sur le néo-polar américain permettant des rencontres avec David Fincher (Seven), Bryan Singer (Usual suspects), Steven Soderbergh (A fleur de peau), Gary Fleder (Dernières heures à Denver), Barbet Schroeder et Stephen Frears. Les sorties de Par-delà les nuages et de Madadayo sont également saluées (la deuxième par la reprise de propos croisés d'Akira Kurosawa et de Hayao Miyazaki et par un entretien avec l'actrice Kyoko Kagawa). Les dossiers successifs sont consacrés au film criminel français (Becker, Clouzot et Miller au programme), à la restauration des films, au costume, à John Ford, au muet, à Julien Duvivier et à Robert Bresson. Il est aussi question de critique et de cinéphilie et de la rétrospective Pathé. Enfin, signalons les hommages rendus à Louis Malle, Gene Kelly, Krzysztof Kieslowski, Christine Pascal (par Bertrand Tavernier) et Robert Benayoun.

 

Janvier : Dead man (Jim Jarmusch, Cahiers du Cinéma n°498) /vs/ Touchez pas au grisbi (Jacques Becker, Positif n°419)

Février : La comédie de Dieu (João César Monteiro, C499) /vs/ Par-delà les nuages (Michelangelo Antonioni et Wim Wenders, P420)

Mars : Martin Scorsese (C500) /vs/ Casino (Martin Scorsese, P421)

Avril : Le samouraï (Jean-Pierre Melville, C501) /vs/ Nixon (Oliver Stone, P422)

Mai : Valeria Bruni Tedeschi, Laurence Côte et Emmanuelle Devos (C502) /vs/ Un héros très discret (Jacques Audiard, P423)

Juin : Comment je me suis disputé... (ma vie sexuelle) (Arnaud Desplechin, C503) /vs/ Trois vies et une seule mort (Raoul Ruiz, P424)

Eté : Crash (David Cronenberg, C504) /vs/ Le costume (costume pour Dracula de Francis Ford Coppola par Eiko Ishioka, P425-426)

Septembre : Les voleurs (André Téchiné, C505) /vs/ Secrets et mensonges (Mike Leigh, P427)

Octobre : Breaking the waves (Lars von Trier, C506) /vs/ Breaking the waves (Lars von Trier, P428)

Novembre : Mission : Impossible (Brian De Palma, C507) /vs/ Capitaine Conan (Bertrand Tavernier, P429)

Décembre : For ever Mozart (Jean-Luc Godard, C508) /vs/ Jude (Michael Winterbottom, P430) 

 

cahiers du cinéma,positifcahiers du cinéma,positifQuitte à choisir : Je n'aime pas beaucoup Les voleurs, ni For ever Mozart, et à peine Par-delà les nuages et Jude, mais les autres titres me conviennent tout à fait. A l'époque, je plaçais, malgré certaines réserves, le Mike Leigh devant le Jarmusch, alors qu'aujourd'hui, me restent en tête beaucoup plus d'images du second que du premier. Si j'ajoute que le De Palma m'est inconnu et que Positif a, à mon goût, un peu trop tergiversé dans sa défense du Desplechin et du (sublime) Cronenberg, je signerai bien pour une nouvelle égalité parfaite, symbolisée par les couvertures jumelles de mars et d'octobre. Allez, pour 1996 : Match nul.

 

A suivre...

Sources : Calindex & Cahiers du Cinéma

Publié dans Revue | Lien permanent | Commentaires (2) | Tags : cahiers du cinéma, positif | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Janvier : C- J'adore tellement le Jarmusch que je le place même devant Becker
Février : C- Le Monteiro est sublime et ce n'est pas un très grand Antonioni (euphémisme)
Mars : humm, égalité
Avril : C : Pas photo entre ce Melville et ce Stone
Mai : C : je n'aime pas tellement le film d'Audiard
Juin : P : J'aime beaucoup le Desplechin mais j'adore ce Ruiz.
Eté : C- Comme tu le dis, le film de Cronenberg est sublime
Septembre : Egalité (je n'aime pas énormément le Téchiné et je ne suis pas non plus un grand fan de Mike Leigh)
Octobre : Egalité
Novembre : C- Très bon De Palma contre médiocre Tavernier
Décembre : C- Godard contre Winterbottom, il n'y a pas photo !

7 à 1 pour les Cahiers, cela me semble être une victoire éclatante :)

Écrit par : Dr Orlof | 06.05.2011

Même en passant par une stricte confrontation mois par mois, je ne tombe pas d'accord avec toi, ce à quoi, voyant les différents noms en présence, je m'attendais...

Jan : P- Je place tout de même Becker très au-dessus.
Fév : C- D'accord avec toi
Mars : N-
Avr : C- Bien sûr, mais j'avais trouvé le Stone vraiment intéressant.
Mai : P- J'aime beaucoup cet Audiard-là, faussement en retrait par rapport aux autres
Juin : N- Deux très bons films (mais je préfère quand même les suivants de leur auteur respectif)
Juillet : C-
Sept : P- Le Mike Leigh est un peu irritant mais bien meilleur que Les voleurs
Oct : N-
Nov : P- Pas vu le De Palma, donc, mais, dans mon souvenir de l'époque, Conan est au contraire un excellent Tavernier.
Déc : Si je veux rester crédible et ne pas perdre encore des lecteurs, je dois au pire dire que je n'apprécie que modérément ces deux films. Mais si je veux être honnête, je dois avouer qu'en 1996, j'avais largement préféré le Winterbottom. Donc : P

...et victoire de Positif.

Écrit par : Edouard | 07.05.2011

Les commentaires sont fermés.