Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.01.2010

Cahiers du Cinéma vs Positif (1980)

Suite du flashback.

 

C308.jpgPOS231.JPG1980 : L'année des Cahiers démarre avec Eisentein et son inachevé Que viva Mexico. Serge Le Péron et Serge Daney font le point sur le cinéma noir américain (avec notamment un entretien avec Melvin Van Peebles). Des dossiers sont consacrés aux cinémas allemands et japonais, tandis qu'un hommage est rendu à Roland Barthes. Youssef Chahine, Samuel Fuller, François Truffaut, Jean-Luc Godard, Barbet Schroeter, Rudolf Thome et Wim Wenders sont successivement mis en avant, mais la vedette de l'année est Marguerite Duras, à qui est consacrée un numéro spécial. Du côté des signatures, on découvre celle d'Olivier Assayas (en particulier avec un texte sur les effets spéciaux publié sur quatre numéros). Serge Toubiana devient co-redacteur en chef.
En face, Positif fait un nouvel éloge des Italiens Rosi, Bellocchio et Fellini, trouve de quoi se réjouir du côté français (Deville, Tavernier, Pialat et Resnais), revient sur l'œuvre de Manoel de Oliveira et présente les documentaires de Martin Scorsese. Le champ géographique balayé par la revue est impressionnant puisque sont proposés des entretiens avec Lino Brocka, Yilmaz Güney, Akira Kurosawa, Lester James Peries, Ousmane Sembène et Krzysztof Zanussi. La revue (dans laquelle apparaît le nom de Vincent Amiel) concocte également de copieux dossiers Max Ophuls et Kenji Mizoguchi.

Janvier : Que viva Mexico (Sergueï M. Eisenstein, Cahiers du Cinéma n°307) /vs/ Le voyage en douce (Michel Deville, Positif n°226)

Février : Le mariage de Maria Braun (Rainer Werner Fassbinder, C308) /vs/ La mort en direct (Bertrand Tavernier, P227)

Mars : Simone Barbès ou la vertu (Marie-Claude Treilhou, C309) /vs/ Le testament du Docteur Mabuse (Fritz Lang, P228)

Avril : France Tour Détour Deux Enfants (Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville, C310) /vs/ Le cavalier électrique (Sydney Pollack, P229)

Mai : Au-delà de la gloire (Samuel Fuller, C311) /vs/ La cité des femmes (Federico Fellini, P230)

Juin : Les yeux verts (Marguerite Duras, C312-313) /vs/ Mon oncle d'Amérique (Alain Resnais, P231)

Eté : Mon oncle d'Amérique (Alain Resnais, C314) /vs/ Lettre d'une inconnue (Max Ophuls, P232-233)

Septembre : Le dernier métro (François Truffaut, C315) /vs/ Shining (Stanley Kubrick, P234)

Octobre : Sauve qui peut (la vie) (Jean-Luc Godard, C316) /vs/ Loulou (Maurice Pialat, P235)

Novembre : Shining (Stanley Kubrick, C317) /vs/ Nick's movie (Wim Wenders et Nicholas Ray, P236)

Décembre : Marguerite Duras et Elia Kazan (C318) /vs/ L'impératrice Yang Kwei-fei (Kenji Mizoguchi, P237)

 

C315.jpgPOS234.JPGQuitte à choisir : Duras et le "locataire à vie" Godard ont donc droit à quatre couvertures à eux deux (et pour des films dont il n'est pas facile de croiser la route). Le film de Treilhou est singulier mais quelque peu chétif. Et Fuller, y compris avec son dernier "classique", m'a souvent intéressé mais rarement passionné. Côté Cahiers, il manque donc des renforts à Eisenstein, Fassbinder et Truffaut (Kubrick et Resnais se trouvant entre les deux feux) pour pouvoir profiter du léger tâtonnement de début d'année de Positif (et encore...  autour du chef d'œuvre de Lang, il n'est pas certain que le Deville et le Pollack soient négligeables). Car pour ce qui est de la suite, à partir de mai, de Fellini à Mizoguchi, ça file sur les chapeaux de roues... Allez, pour 1980 : Avantage Positif.

 

A suivre...

Sources : Calindex & Cahiers du Cinéma

Publié dans Revue | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cahiers du cinéma, positif | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Bonjour ed(isdead), 1980, l'année de mes 18 ans. Je retiens le mois de février: Le mariage et la mort si je puis dire. J'ai vu les deux à l'époque. Ce sont deux grands films. Le premier a permis à Fassbinder de se faire enfin connaître à un large public français et le deuxième, la rencontre entre R. Schneider et H. Keitel: magnifique. C'est un grand film méconnu de Tavernier. Bon dimanche.

Écrit par : dasola | 10.01.2010

D'accord avec toi, Dasola, sur "Maria Braun", peut-être le meilleur Fassbinder (cinéaste dont je ne suis pas un inconditionnel). En revanche, le Tavernier, je l'avais bien aimé mais sans plus. Il y a fort longtemps que je ne l'ai pas vu. Je l'avais découvert à la télévision, peut-être avec une pointe de déception. Il me semble qu'il était presque entouré d'un petit parfum de scandale (mais je ne sais plus trop pourquoi exactement). Bonne journée à toi.

Écrit par : Ed | 10.01.2010

Oh ben il va bien nous faire un topito de 1980 notre Ed ? :)

Écrit par : FredMJG/Frederique | 10.01.2010

Je finis avec les années 80 et je te laisse tranquille pour ce soir (merci pour les réponses, au fait)

Janvier : C- Le Deville est négligeable (il est médiocre)
Février : C- Le chef-d'œuvre de Fassbinder contre un film vieillot de Tavernier
Mars : P- J'aime bien le film de Treilhou mais contre Lang, c'est rude
Avril : Nul (vu aucun des deux, mais évidemment plutôt Godard)
Mai : Nul (pas vu le Fuller et le Fellini n'est pas l'un des plus réussis)
Juin : P- (Duras contre Resnais : la confrontation est piquante mais bien évidemment écrasante en faveur du réalisateur d'"Hiroshima mon amour")
Eté : Nul- Belle réplique de "Positif" avec Ophüls
Septembre : P- J'aime beaucoup "le dernier métro" mais Kubrick l'emporte
Octobre : C- Là encore, deux très grands films mais Godard l'emporte de justesse
Novembre : C- Wenders ne fait pas le poids face à Kubrick
Décembre : P- Pas vu le Mizoguchi mais tout plutôt que Duras!

Match nul pour cette année (4-4) avec un petit avantage à "Positif"

Écrit par : Dr Orlof | 06.04.2011

Le Deville est médiocre ? Mince... La couverture de Positif, dénudant Geraldine Chaplin, est pourtant prometteuse... :
http://calindex.eu/onecouv.php?larevue=POS&num=226

On est d'accord en février, mais en mai, je préfère largement le Fellini.

Je dirai à peu près ça : ?/C/P/?/P/P/N/P/P/C/P

Écrit par : Edouard | 07.04.2011

Et en face, il y a Dominique Sanda, ce qui n'est pas mal non plus. Mais malheureusement, ça ne suffit pas...

Écrit par : Dr Orlof | 07.04.2011

Les commentaires sont fermés.