Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.10.2012

Cartouche

de broca,france,aventures,60s

Enlevé, correctement mis en images, convoquant pour les seconds rôles des "gueules" bien connues (Noël Roquevert, Marcel Dalio) et pour les premiers de jeunes vedettes charmantes (Belmondo, Cardinale), Cartouche n'en est pas moins un film de capes et d'épées ennuyeux, abusivement considéré comme l'un des meilleurs du genre sous pavillon français et confirmant que Philippe de Broca est bien une sorte de sous-Rappeneau. Incapable de mêler les registres afin de donner de la densité à son récit, il se contente de les alterner scolairement. A une première partie picaresque succède une seconde, très dramatique.

Cartouche, le personnage, comme Cartouche le film, n'acquiert aucune profondeur. Les ressorts comiques, nombreux dans la première moitié, n'ont même pas l'efficacité de ceux d'un Gérard Oury des bons jours, malgré un Jean Rochefort plutôt amusant dans son rôle de compère. Tout est souligné à l'intention des spectateurs, qu'ils soient jeunes ou moins jeunes, tout est rendu plus aisé. Caractérisations, humour, ligne narrative, tout n'est que facilités. La Révolution elle-même est facile : le chemin est ouvert par le bandit au grand cœur, il n'y a qu'à le suivre.

La fin se drape de pénombre mais ne tient à l'écran que grâce aux cordes de Georges Delerue et aux prises de vues nocturnes du chef opérateur Chritian Matras.

 

****

de broca,france,aventures,60sCARTOUCHE

de Philippe de broca

(France - Italie / 115 min / 1962)

Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : de broca, france, aventures, 60s | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Plus ringard que ce film, tu meurs.

Écrit par : Girouette | 14.10.2012

Mouais... il me semble tout de même qu'il existe des films récents d'Ozon ou d'Honoré plus ringards que ce "vieux" Cartouche.

Écrit par : Edouard | 15.10.2012

Comme Christophe, je tiens De Broca en bien meilleure estime (quoique je n'ai pas très envie de les hiérarchiser). Ce film est un souvenir d'enfance (je sais c'est facile) mais je l'ai revu régulièrement et je l'aime beaucoup, j'aime Belmondo quand il est jeune et bondissant, Cardinale dans n'importe quoi à cette époque et l'accent de Jesse Hahn. J'aime aussi le thème que Delerue a composé pour le personnage de Vénus.

Écrit par : Vincent | 15.10.2012

Que puis-je faire contre un souvenir d'enfance ? :) (moi, ce n'en était pas un, je ne sais même pas si je l'avais déjà vu)

De Broca, j'en ai vu quelques uns il y a bien longtemps. Alors c'est peut-être le fait d'enchaîner à quelques semaines d'intervalle "Le farceur" et celui-ci, deux films à mon avis aussi peu passionnants l'un que l'autre, qui m'a poussé à être un peu dur... Mais comme je l'ai dit ailleurs, je ne trouve pas Belmondo terrible ici, jouant à côté. Et C. Cardinale pas bonne du tout, à mon grand regret.

Écrit par : Edouard | 16.10.2012

On a le droit d'apprécier ou non.Je fais partie des premiers,ce qui n'est pas le problème.Mais écrire "Plus ringard que Cartouche tu meurs" c'est pas un peu exagéré?

Écrit par : Eeguab | 17.10.2012

Oui, probablement, Eeguab. Personnellement, et contrairement à Girouette, la "ringardise" du film ne m'a pas sauté aux yeux. Mon problème est ailleurs...

Écrit par : Edouard | 17.10.2012

Les commentaires sont fermés.