Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

14.11.2008

La grande guerre

(Mario Monicelli / Italie / 1959)

■□□□

grandeguerre.jpgDéception devant cette Grande guerre (La grande guerra) concoctée par un Mario Monicelli sortant pourtant tout juste du Pigeon. Le sujet est prometteur, qui lance deux bons à rien dans la bataille que se livrent italiens et autrichiens pendant la première guerre mondiale. Dino De Laurentiis a mis le paquet pour permettre au cinéaste de réaliser une fresque ambitieuse et documentée mais pimentée d'ironie. Seulement, Monicelli ne trouve pas l'équilibre nécessaire entre la peinture réaliste d'une époque et sa critique. Tournant essentiellement en plans séquences (et en scope) pour faire bouger le maximum de figurants, il étire inutilement la plupart des scènes et plante un cadre peu propice à l'épanouissement du comique. Ainsi paralysée par le poids de la reconstitution, la première partie est extrêmement bavarde, accumulant blagues de militaires et traits d'humours provinciaux.

Ainsi forcés de prendre le film par son versant le plus sérieux, nous reconnaissons une certaine application dans la description historique mais la vision du conflit n'est guère novatrice (les années 30 avaient déjà proposé plusieurs oeuvres fortes). L'injustice de la guerre, notamment, frappe exactement là où on l'attend. J'ai eu également bien du mal à m'attacher aux deux héros-nigauds campés par Gassman et Sordi, dans leurs numéros habituels respectifs : la grande gueule et le médiocre. Ils sont meilleurs en bien d'autres occasions. Le cheminement de leur personnage vers une vague prise de conscience passe souvent par des scènes au bord de la sensiblerie. Ainsi, le rapport entre le personnage de Gassman et celui de Silvana Mangano (une prostituée-mère de famille que l'on ne voit, bien évidemment, jamais avec un autre homme) n'est pas très crédible.

Bref, je me suis poliment ennuyé.

Vu au 19e Festival International du Film d'Histoire de Pessac.

Publié dans Film | Lien permanent | Commentaires (3) | Tags : monicelli, italie, comédie, histoire, 50s | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

j'ai un beau souvenir de ce film.
je ne saurai répondre à vos arguments mais j'avais trouvé ça bien mené et pas du tout écrasé par le poids de la reconstitution.

cela dit, c'est un film à mettre en rapport avec La grande pagaille de Comencini qui lui est un pur chef d'oeuvre.

Écrit par : Christophe | 14.11.2008

Là Ed je te trouve un peu sévère,même si on peut préférer comme le dit Christophe La grande pagaille ou La marche sur Rome.

Écrit par : eeguab | 14.11.2008

La fatigue sans doute. Et aussi des conditions de projection pas bonnes du tout....
Mais je vous rejoins tous les deux sur La grande pagaille que j'avais trouvé génial (et La marche sur Rome, que j'avais plutôt bien aimé et dont j'ai déjà parlé ici même).

Écrit par : Ed | 14.11.2008

Les commentaires sont fermés.