Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

18.08.2009

Cahiers du Cinéma vs Positif (1970)

Suite du flashback.

 

cahiers222.JPGpositif113.JPG1970 : Avis de tempête. Positif n'aime pas Othon, film-phare pour les Cahiers. Les esprits s'échauffent d'un numéro à l'autre : tandis que l'on trouve une attaque de 25 pages dans Positif contre les marxistes-léninistes-tendance-PCF des Cahiers, ces derniers rédigent, en compagnie de Tel Quel et de Cinéthique, un manifeste contre les gauchistes positivistes. La querelle, sans doute la plus violente de l'histoire des deux revues, se clôt sur des menaces juridiques. La politique n'adoucit pas les moeurs.
Les Cahiers, suite à leur nouvelle orientation idéologique, subissent de nombreuses secousses internes (rupture avec Delahaye et Truffaut, rencontre difficile avec Rohmer). Du point de vue du cinéma, une large place est laissée à Mikhaïl Romm, Miklos Jancso, Luis Buñuel, Robert Kramer et, donc, Jean-Marie Straub et Danièle Huillet. Paraissent aussi un dossier sur le cinéma japonais et un numéro spécial consacré au cinéma russe des années vingt, coordonné par Bernard Eisenschitz.
Positif consacre un numéro entier au cinéma politique et propose des entretiens avec Kirk Douglas (Les sentiers de la gloire ne sont toujours pas distribués en France), Claude Sautet, Claude Chabrol, John Huston, Franklin Schaffner, John Frankenheimer. Hubert Niogret analyse Woodstock, Michel Ciment rencontre Billy Wilder et Frédéric Vitoux place ses espoirs en Coppola.


Janvier : ---/vs/ Les sentiers de la gloire (Stanley Kubrick, Positif n°112)

Février : ---/vs/ "La politique" (Les maquis de Guinée Portugaise, P113)

Mars : Le petit garçon (Nagisa Oshima, Cahiers du Cinéma n°218) /vs/ Willie Boy (Abraham Polonsky, P114)

Avril : Espoir (André Malraux, C219) /vs/ Les choses de la vie (Claude Sautet, P115)

Mai : ---/vs/ Alice's restaurant (Arthur Penn, P116, )

Juin : "Cinéma russe des années 20" (L'homme à la caméra, Dziga Vertov, C220-221) /vs/ L'arrangement (Elia Kazan, P117)

Juillet : Tristana (Luis Buñuel, C222) /vs/ Promenade avec l'amour et la mort (John Huston, P118)

Août : Othon (Jean-Marie Straub et Danièle Huillet, C223) /vs/---

Septembre : ---/vs/ Les gens de la pluie (Francis Ford Coppola, P119)

Octobre : Eros + Massacre (Yoshishige Yoshida, C224) /vs/ La vie privée de Sherlock Holmes (Billy Wilder, P120)

Novembre : Morocco (Joseph von Sternberg, C225) /vs/ Le conformiste (Bernardo Bertolucci, P121)

Décembre : ---/vs/ Le pays de la violence (John Frankenheimer, P122)

 

cahiers223.jpgpositif120.JPGQuitte à choisir : A priori pas grand chose à regretter des deux côtés  (un Arthur Penn un peu bancal, peut-être). Ces Buñuel, Vertov, Sternberg, Kubrick, Sautet, Kazan, Wilder et Bertolucci me plaisent et ces Oshima, Straub, Yoshida, Huston, Coppola et Frankenheimer m'attirent. La différence ne se fait donc que sur le nombre de numéros parus dans l'année. Allez, pour 1970 : Avantage Positif.

 

A suivre...

Sources : Calindex & Cahiers du Cinéma

Publié dans Revue | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cahiers du cinéma, positif | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Je ne parviens pas à identifier le film en couverture du numéro spécial Russie des Cahiers. Si quelqu'un en est capable... (Père Delauche ?).
On peut le voir ici :

http://cgi.ebay.fr/ws/eBayISAPI.dll?ViewItem&item=390071988692

Écrit par : Ed | 18.08.2009

Allez ! pour la couve des CdC n° 220/21, sans avoir les archives sous le coude, j'dirais qu'il s'agit de la Nouvelle Babylone, de Kozintsev-Trauberg (1929)...

Quant à mon pseudo, je crois que j'vais garder la "graphie" que tu m'infliges :-] et qui ne me va pas si mal ! Du coup, j'abandonne (définitivement ?) l'ancienne, qui venait de Vincent (Inisfree)... Oh la la, que je suis inconstant sur ces matières-là :-D

Écrit par : Père Delauche | 19.08.2009

Aïe ! Je me suis lamentablement planté :-D

Il s'agissait - et ce n'était pourtant pas trop difficile à deviner - euh, je laisse un léger suspense pour les joueurs...

Si j'ai mentionné la Nouvelle Babylone, de Kozintsev-Trauberg (1929), c'est parce qu'il y avait un numéro qui lui était consacré. Après vérification, c'est le CdC n° 230 ; et il y a un article de complément dans le n° 232.

Bah, sinon, la réponse pour la couve des CdC n° 220/21, c'est : Человек с киноаппаратом (Chelovek s kinoapparatum), de, de ? Dziga Vertov ! Et, le titre français est... L'Homme à la caméra, réalisé en 1928.

Écrit par : Père Delauche | 19.08.2009

Bien sûr. Si ce n'est Kozintsev ou Eisenstein, c'est donc Vertov...
J'ai légèrement tiqué après ta première réponse, car, d'une part, je savais que l'année suivante, une couverture était effectivement consacrée à "La nouvelle Babylone", et d'autre part, ayant découvert ce dernier film il y a deux ou trois ans (avec plaisir), je ne me souvenais pas d'une telle image (je ne me souviens pas mieux de sa présence dans L'homme à la caméra, mais j'ai cette fois, réellement, l'excuse du temps).
Merci, en tout cas, Père Delauche.

(excuse-moi pour le non-respect de ton choix de graphie, je n'en soupçonnais pas l'importance en mettant ainsi une majuscule à la première lettre, dans un geste sans doute trop traditionaliste, mais euh... je continue donc, c'est bien ça ?)

Écrit par : Ed | 19.08.2009

Côté Cahiers : 3 chefs-d'œuvre (Buñuel, Yoshida, Sternberg)
Côté Positif : 2 films que j'aime beaucoup (Coppola et Bertolucci)

Avant la tempête "tout politique", j'offre la victoire de cette année aux Cahiers...

Écrit par : Dr Orlof | 09.04.2011

J'aimerai beaucoup découvrir ce Yoshida...

Écrit par : Edouard | 09.04.2011

Les commentaires sont fermés.