Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

En couverture (#7)

Positif, n°542, avril 2006

Un pubis en vitrine

par Fabien Baumann

(rédacteur à Positif)

POS542.JPG

J'aime beaucoup cette couverture de Positif, plus d'ailleurs que Klimt, le film de Ruiz qui l'illustre. Pourquoi ? Pour son magnifique pubis féminin, bien sûr ! Lorsque Christophe Perucca, qui était alors le directeur artistique de la revue, l'a proposée au comité, on n'a pas hésité. Pourquoi se refuser ce nu féminin quand Klimt ou Ruiz n'ont, eux, jamais fait de manières ? A la sortie de la revue, on a affiché la couverture en vitrine de nos locaux (38, rue Milton, Paris 9e), au milieu de quelques autres. Pendant des années, on a vu des passants s'arrêter, la contempler, affecter un petit air intéressé (genre "il a l'air sympa ce dossier hongrois sur Forgacs, Kertesz, Szabo et Tarr") et repartir après trente secondes de bonheur oculaire. Des hommes seuls, des vieilles dames, des mamans à poussette, les collégiens d'en face... Je crois qu'une couverture de Positif n'a jamais touché un public aussi varié...

 

(Publié le 15/06/2012)

 

Précédents numéros :

Principe

#1, LE MASQUE D'ARGILE DE TIM ROBBINS (Positif, n°377, juin 1992) par Edouard Sivière

#2, LE DOSSIER EASTWOOD (Cahiers du Cinéma, n°674, janvier 2012) par David Davidson

#3, SANDRINE BONNAIRE, UNE FLEUR ROSE DANS LES CHEVEUX (Cahiers du Cinéma, n°353, novembre 1983) par Jean-Luc Lacuve

#4, JAMES STEWART, L'HOMME DE MAINS EN COUVERTURE (Cahiers du Cinéma, n°356, février 1984 / Positif, n°509-510, juillet-août 2003) par Vincent - Inisfree

#5, EN AVANT, JEUNESSE (Cahiers du Cinéma, n°204, septembre 1968) par Griffe

#6, DE CASINO À SCREAM ET DE MARTIN SCORSESE À SKEET ULRICH (Cahiers du Cinéma, n°500, mars 1996 / Cahiers du Cinéma, n°515, juillet-août 1997) par Phil Siné

Écrit par Edouard S. Lien permanent | Commentaires (0)

Les commentaires sont fermés.