Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

10.05.2009

Cahiers du Cinéma vs Positif (1957)

Suite du flashback.

 

cahiers69.JPG

positif22.jpg

1957 : L'année commence par quelques amabilités. Eric Rohmer, qui est en passe de devenir rédacteur en chef au même titre que Jacques Doniol-Valcroze et André Bazin, se positionne contre John Huston et contre la secte des critiques de Positif. Ces derniers couvrent de louanges Moby Dick et renvoient les Cahiers vers l'extrème-droite. Chacun s'émeut toutefois de la mort d'Humphrey Bogart.
Positif fête doublement les débuts d'Andrzej Wajda et présente l'oeuvre d'Akira Kurosawa. Louis Seguin craque pour Cyd Charisse et Paul-Louis Thirard pour Dorothy Malone, Roger Tailleur survole les westerns de l'année 56. Le cinéma italien (de Giuseppe de Santis à Lucia Bose), le cinéma chinois, la science-fiction sont abordés.
En face, Bazin tente de mettre en garde contre les excès de la politique des auteurs menée par ses jeunes collègues de bureau. En décembre, François Truffaut, lui, assassine Clouzot. Auparavant sont publiés des entretiens avec Anthony Mann, Max Ophuls et Vincente Minnelli, et des textes de Robert Bresson, Federico Fellini, Elia Kazan et Sergueï Eisenstein (sur Dovjenko). Doniol-Valcroze revient sur Sacha Guitry et Lotte Eisner sur Erich von Stroheim.
La rédaction de Positif annonce en début d'année que le "mot "mensuel" sur (leur) couverture dépasse maintenant le cri d'espoir pour friser la vérité". Cela durera à peine six mois... Quant aux choix des couvertures par les Cahiers, ils continuent à montrer un certain louvoiement entre le prolongement logique de leur ligne critique et les exigences commerciales (Guerre et paix en une pour la deuxième fois en quatre mois).

 

Janvier : Je reviendrai à Kandara (Victor Vicas, Cahiers du Cinéma n°67) /vs/ Cyd Charisse (Positif n°20)

Février : L'amour à la ville (Collectif, C68) /vs/ Une fille a parlé (Andrzej Wajda, P21)

Mars : Guerre et paix (King Vidor, C69) /vs/ Les sept samouraïs (Akira Kurosawa, P22)

Avril : Sait-on jamais ? (Roger Vadim, C70) /vs/ Lucia Bose (P23)

Mai : "Situation du cinéma français" (Celui qui doit mourir, Jules Dassin, C71) /vs/ Dorothy Malone (P24)

Juin : La symphonie nuptiale (Erich von Stroheim, C72) /vs/---

Juillet : Le salaire du diable (Jack Arnolds, C73) /vs/---

Septembre : Guendalina (Alberto Lattuada, C74) /vs/ Kanal (Andrzej Wajda, P25-26)

Octobre : Les nuits de Cabiria (Federico Fellini, C75) /vs/---

Novembre : Drôle de frimousse (Stanley Donen, C76) /vs/---

Décembre : Le soleil se lève aussi (Henry King, C77) + Jean Renoir (C78) /vs/---

 

cahiers78.JPGpositif23.jpgQuitte à choisir : Pour une fois, mis à part le spécial Renoir (et le retour sur Stroheim), il n'y a pas grand chose d'enthousiasmant du côté des couvertures des Cahiers (un Fellini de moyenne envergure et un Donen juste sympathique). Les gens de Positif en profitent, exaltés par Les sept samouraïs et Kanal, et troublés par un sacré tiercé d'actrices. Allez, pour 1957 : Avantage Positif.

 

A suivre...

Sources : Calindex & Cahiers du Cinéma

Publié dans Revue | Lien permanent | Commentaires (4) | Tags : cahiers du cinéma, positif | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Je ne trouve pas le Fellini ni le Donen si mineurs que cela, mais c'est vrai que le Wajda et surtout le Kurosawa sont de grands majeurs ! Je te suis sur l'avantage à Positif. Pour la couverture, je n'ai pas trouvé la page pour une image plus grande sur le site des Cahiers, est-ce que tu peux me donner l'adresse ou me l'envoyer que j'y vois quelque chose.

Écrit par : Vincent | 11.05.2009

C'est vraiment parce que je suis tombé dernièrement sur ce numéro des Cahiers (ahem :-)...

Il s'agit de :

Celui qui doit mourir (1956), de Jules Dassin
Production : France / Italie
Durée 122 mn

Le scénario est de Ben Barzman ; d'après le roman "le Christ recrucifié" (Nikos Kazantzakis).

Écrit par : le père Delauche | 22.05.2009

Merci bien, père Delauche.

Écrit par : Ed | 22.05.2009

Les commentaires sont fermés.