Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

30.10.2009

Cahiers du Cinéma vs Positif (1976)

Suite du flashback.

 

C262.jpgPOS178.jpg1976 : L'événement, dans notre optique de confrontation, c'est le retour des Cahiers à la couverture illustrée (par le biais d'un Charlot menacé par la censure, dessiné par Willem). On trouve cette année-là dans la revue un dossier sur le cinéma algérien, de nombreux textes sur la photographie (numéro spécial en été) et surtout un certain cinéma français (ou francophone) qui se taille la part du lion, à travers les analyses des films de Godard, Ivens, Comolli (qui était alors toujours au comité de rédaction), Tanner, Benoît Jacquot (L'assassin musicien), André Téchiné (Souvenirs d'en France), René Féret (Histoire de Paul), René Allio (Moi, Pierre Rivière...), Chantal Akerman (Jeanne Dielman..., premier texte de Danièle Dubroux). Deux entretiens avec Michel Foucault sont publiés, ainsi que le premier volet d'une série sur la "fiction de gauche".
A Positif, chose rare, un rédacteur claque la porte (Louis Seguin). Le numéro de juin propose un retour vers Aldrich, celui d'été un dossier sur le mélodrame et celui de décembre un hommage à Fritz Lang. Parallèlement, tout au long de l'année, sont mis en avant les grands auteurs internationaux de l'époque (à ceux qui se retrouvent en couverture, il faut ajouter notamment Nagisa Oshima à propos de L'empire des sens et Joseph Losey pour Monsieur Klein). Notons enfin un entretien avec Jack Nicholson, paru en novembre.


Janvier : Dessin de Willem (Cahiers du Cinéma n°262-263) /vs/ La flûte enchantée (Ingmar Bergman, Positif n°177)

Février : Documentation pour La Cecilia de Jean-Louis Comolli (C264) /vs/ La terre de la grande promesse (Andrzej Wajda, P178)

Mars : Nationalité : Immigré (Sidney Sokhona, C265) /vs/ Vol au-dessus d'un nid de coucou (Milos Forman, P179)

Avril : ---/vs/ Une femme sous influence (John Cassavetes, P180)

Mai : Comment Yukong déplaca les montagnes (Joris Ivens et Marceline Loridan, C266-267) /vs/ Cadavres exquis (Francesco Rosi, P181)

Juin : ---/vs/ Casanova (Federico Fellini, P182, )

Eté : "Images de marque" (la photographie) (C268-269) /vs/ L'adieu aux armes (Frank Borzage, P183-184)

Septembre : La ligne générale (Sergueï M. Eisenstein, C270) /vs/ Mes chers amis (Mario Monicelli, P185)

Octobre : ---/vs/ Barry Lyndon (Stanley Kubrick, P186)

Novembre : Six fois deux (Jean-Luc Godard et Anne-Marie Miéville, C271) /vs/ Au fil du temps (Wim Wenders, P187)

Décembre : Jonas, qui aura vingt-cinq ans en l'an 2000 (Alain Tanner, C272) /vs/ Mado (Claude Sautet, P188)

 

C272.jpgPOS179.jpgQuitte à choisir : Le retour des Cahiers n'est pas encore gagnant, malgré Ivens et Tanner (La ligne générale est un Eisenstein un peu encombré). La Cecilia, Nationalité : immigré et Six fois deux ne sont pas des plus faciles à voir. De toute manière, en 1976, la question est : que pourrait-on bien enlever en face ? Sans connaître le Monicelli, je ne vois que le Bergman (et encore... c'est l'un des films-opéras les plus intéressants). Les neuf autres titres sont indispensables. Allez, pour 1976 : Avantage Positif.

 

A suivre...

Sources : Calindex & Cahiers du Cinéma

Publié dans Revue | Lien permanent | Commentaires (6) | Tags : cahiers du cinéma, positif | |  Facebook | |  Imprimer

Commentaires

Bonsoir Ed, à part qu'il manque Taxi Driver (Palme d'Or 1976), la plupart des films cités sont des grands classiques depuis longtemps. Ah Positif, la revue n'existerait pas, il faudrait l'inventer. Bonne soirée.

Écrit par : dasola | 31.10.2009

C'est juste, Dasola. A Taxi driver, on peut ajouter aussi : Un après-midi de chien, Le plein de super, La marquise d'O, 1900, Cria cuervos et Le locataire, mais tous, comme le Scorsese, ne sont pas bien loin dans le "corps" des numéros de le revue. La période était faste...
Bon dimanche.

Écrit par : Ed | 01.11.2009

Le Monicelli est excellent, c'est celui avec la scène des gifles données à la gare (si ça te parle). Et le Bergman est une très belle réussite. Donc, oui, le programme de Positif est d'une très grande tenue, comme tu l'écris, une période faste qui pourrait aller jusqu'à nous rendre nostalgiques.

Écrit par : Vincent | 01.11.2009

Non Vincent, je crois vraiment n'avoir jamais vu "Mes chers amis", ce que je regrette fortement...
C'est vrai qu'en 2009, on est quand même loin du compte. Mais au sein de cette période déjà faste, il faut dire que 76 a été un cru assez exceptionnel.

Écrit par : Ed | 02.11.2009

Janvier : N- Deux excellentes couvertures
Février : N
Mars : P- Je n'ai pas vu le film cité par les Cahiers mais je suis certain que le Forman est meilleur
Avril : P- Cassavetes contre rien : trop facile!
Mai : N-
Juin : P- Fellini contre rien : trop facile !
Eté : P- Le Borzage est un chef-d'œuvre
Septembre : N- Un Eisenstein barbant mais brillant contre un Monicelli plaisant
Octobre : P-Kubrick contre rien : trop facile!

Avantage "Positif" 5 à 1. Aurais-je été plus "positivien" si j'avais connu la revue dans les années 70??
Novembre : N- Pas vu le JLG
Décembre : C- Le Tanner est magnifique

Écrit par : Dr Orlof | 07.04.2011

J'ai, moi aussi, un assez beau souvenir du Tanner.

"Aurais-je été plus "positivien" si j'avais connu la revue dans les années 70??" : je te laisse continuer ta remontée du cours du temps mais... la dernière fois que j'ai dit que les 70's étaient à Positif ce que les 50's avaient été pour les Cahiers, je me suis fait tomber dessus par quelqu'un. Pourtant... Enfin, on pourra en reparler plus tard, au moment du bilan, une fois arrivé à 2011 !

Écrit par : Edouard | 08.04.2011

Les commentaires sont fermés.